Une histoire qui se perd dans la nuit des temps

Quand a été inventé l'arc ?

Bien entendu, on n'en sait rien. Mais il est fort probable que l'arc existait il y a 50000 ans, des pointes de flèche de cet âge là ayant été découverte à Bir-el-Ater en Tunisie. On suppose que les hommes disposaient d'arcs pour propulser ces flèches.

Les preuves formelles de l'usage de l'arc remontent à 10000ans, et consistent en dessins et peintures rupestres dans des grottes espagnoles. Ils représentent clairement des archers chassant du gros gibier.
L'arc est apparu sur presque tous les continents, sauf...en Australie, où a subsisté l'usage du propulseur (woomera), arme très probablement antérieure à l'arc.
La Préhistoire nous a légué de magnifiques spécimens d'arcs de bois. Les plus énigmatiques des vestiges d'arcs sont certainement ceux retrouvés dans des tombes égyptiennes, et composés d'un savant assemblage de bois de différentes essences, de tendons et de cuirs assujettis par de la colle. Nous serions aujourd'hui incapables de reconstruire de tels arcs.

Dans le sous-sol de Lattes, on a retrouvé des pointes de flèches en silex datant de l'époque chasséenne:

Le vestige le plus émouvant comporte l'archer, son arc, ses flèches et tout l'attirail pour les entretenir : Il s'agit de Otzi, l'Homme du Similaün, vieux de 5300 ans, découvert en 1991 à 3000 mètres d'altitude, au pied d'un glacier de la frontière austro-italienne.


L'archer est présent dans toutes les mythologies : On peut citer Ulysse, abattant les prétendants à la main de Pénélope, en tirant au cours d'un concours tragique, avec un arc composé de deux cornes d'antilope qu'il était le seul à pouvoir bander.

Romain et gallo-romains considéraient le Tir à l'Arc comme un sport. Dans les légions romaines, les archers "de guerre" étaient des mercenaires recrutés sur les plateaux d'Asie Mineure.
Ces sportifs antiques utilisaient un matériel qui nous est peu connu: Voici un vestige cependant familier, une bague de palette, qui servait à assujettir au doigt le cuir de protection.


C'est le Moyen-Age qui marque le plus l'imaginaire de l'archer, avec le personnage de Robin des Bois, qui a peut-être existé en la personne d'un certain Robert Hood, Comte de Huntingdon, déformé en Robin Wood, et qui symbolise le redoutable art des archers d'outre-manche à cette époque.
Les archers gallois, semaient la terreur dans les batailles rangées, en écrasant l'ennemi (souvent français...) sous un déluge de flèches. Imaginez 3000 archers en ligne, à 300 mètres devant vous, et qui projettent au dessus de votre tête leurs traits à la cadence de 6 par minute chacun ! Beau vacarme dans l'air, et belle panique au sol.


Le dernier chapitre du mythe de l'archer revient aux indiens d'Amérique, qui étaient passés maîtres dans l'art de l'archerie, et dont les modèles d'arcs courts et maniables sont les ancêtres directs de nos arcs de sport actuels.


Si vous désirez en savoir plus sur la passionnante histoire de l'Arc, reportez-vous à l'excellent livre de Robert ROTH, " HISTOIRE DE L'ARCHERIE - Arc & Arbalète ", éditions Max Chaleil.

CONTACTER LE CLUB

Partenaires Institutionnels